Early ou Late Binding : Qu’est-ce que c’est ? Comment choisir ?

Si vous utilisez des bibliothèques externes à MS ACCESS, comprenez qui ne sont pas distribuées avec MS ACCESS, cet article vous intéresse.

Earlybinding, vous l’utilisez systématiquement sans le savoir.

Pour utiliser une bibliothèque avec MS ACCESS, habituellement on ouvre VBE, l’éditeur de VBA, et on utilise Outils/Références. La liste qui s’affiche dans cette fenêtre sont les bibliothèques disponibles sur le poste. Il suffit de cocher la bibliothèque que l’on souhaite utiliser.

Exemple de références d'une application MS ACCESS.

Exemple de références d’une application MS ACCESS.

Dans ce cas on utilise le Earlybinding qu’on peut traduire approximativement par liaison en amont. MS ACCESS se comporte alors de la manière suivante. Au moment de l’ouverture de l’application et avant que la première ligne de code de l’application ne  s’exécute, MS ACCESS va vérifier que les bibliothèques requises existent. Il va sans dire qu’aucun contrôle n’est possible durant cette phase.

Cela occasionne des problèmes lorsque la bibliothèque n’est pas installée sur le poste cible ou qu’elle a une version différente. Dans ce cas, un message d’erreur s’affiche et l’application ne démarre pas.

Voici l’exemple d’un code en Earlybinding en relation avec la bibliothèque Microsoft Word x.xx Object Library :

      Dim wApp As Word.Application
      Dim oDoc As Word.Document

      'crée l'objet Word
      Set wApp = CreateObject("Word.Application")
      wApp.Visible = False
      Set oDoc = wApp.Documents.Open(Chemin)
      With oDoc
        .MailMerge.OpenDataSource Name:="c:\temp\export.csv"
      ...

On remarque que les objets sont fortement typés lors de leur déclaration.

Latebinding ou comment contrôler la présence des bibliothèques.

Heureusement, le langage VBA dispose de moyen de prévenir l’absence de la bibliothèque au moyen du Latebinding ou liaison tardive.

Avec le LateBinding la bibliothèque n’est plus déclarée avant, c’est à dire dans les références, mais bel et bien dans le code au moment de son utilisation. Les objets ne sont plus fortement typés mais reçoivent le type générique Object. De même éventuelles constantes ne sont plus disponibles, il faudra donc les recréer.

Voici un cas concret d’une transformation Early vers Late pour palier un problème de version d’Office lors d’une automation avec Word.

On recrée les constantes correspondantes à la bibliothèque Microsoft Office x.xx Object Library.

Option Compare Database

Option Explicit

Const wdDoNotSaveChanges = 0

Const wdExportFormatPDF = 17

Les objets sont typés de manière générique.

'Debug

'Dim wApp As Word.Application   

'Dim oDoc As Word.Document                
'Exploitation

Dim wApp As Object
Dim oDoc As Object

Set wApp = CreateObject("Word.Application")
wApp.Visible = False
Set oDoc = wApp.Documents.Open(Chemin)
With oDoc
     .MailMerge.OpenDataSource Name:="C:\export.csv"
...
.Close (wdDoNotSaveChanges)

Notez la mise en commentaires des lignes Earlybinding pour permettre une maintenance/évolution facilité.

Cette technique permet, dans la limite de la compatibilité des bibliothèques, de déployer l’application sur n’importe quel Office puisque le code n’est plus attaché à une version unique de Word.

Dans les références on peut se passer de la déclaration comme on peut le voir ci-dessous.

Sans la bibliothèque.

Sans la bibliothèque.

Voici un cas concret d’une vérification de présence de Word lors de l’ouverture d’un formulaire.

Private Sub Form_Open(Cancel As Integer)
On Error GoTo ErrSub 

Dim oIE As Object
Set oIE = CreateObject("Word.Application")
Set oIE = Nothing
Exit Sub

ErrSub:
If Err.Number = 429 Then
   MsgBox "Vous devez disposer de Word pour utiliser cette fonctionnalité"
   vComposant = False 
End If

End Sub

L’erreur 429 est remontée lorsqu’une bibliothèque est absente.

Conclusion

Si le LateBinding est préférable pour une application en exploitation, il n’en va pas de même lors du développement. En effet le Earlybinding donne accès à l’autocomplétion, ce qui est un confort non négligeable dans cette phase du projet.

 

 

MS ACCESS et persistance (1)

Nous sommes conscient que la séparation des données de l’ihm est primordiale pour une application MS ACCESS. L’attachement automatique est depuis de nombreuses années rentré dans les mœurs, chaque développeur utilise le sien.

Si au moment de l’installation, il est obligatoire de spécifier le chemin du fichier de données, lors des mises à jour de l’application cela peut agacer l’utilisateur. Surtout si elles sont régulières. On se doit alors d’utiliser la persistance pour sauvegarder ces paramètres.

Comment créer de la persistance pour les paramètres d’une application ?

En fait il n’y a pas une, mais plusieurs méthodes pour stocker ses valeurs de configuration. La première utilise les fichiers ini. Ce sont des fichiers texte qui ont une structure particulière dont voici un exemple :

[Etiquette1]

paramètre1=Valeur

paramètre2=Valeur

[Etiquette2]

paramètre1=Valeur

Lire et écrire dans un fichier ini

Lire et écrire dans ce type de fichier ne constitue pas une grosse difficulté puisque Windows possède ces 2 fonctions dans l’API Kernel32.

Je vous livre ici ces 2 fonctions implémentées en VBA qui permettent de gérer un fichier ini dans le répertoire de l’application.

Private Declare Function GetPrivateProfileString Lib "kernel32" Alias "GetPrivateProfileStringA" _ 
           (ByVal lpApplicationName As String, ByVal lpKeyName As Any, ByVal lpDefault As String, _ 
            ByVal lpReturnedString As String, ByVal nSize As Long, ByVal lpFileName As String) As Long

Private Declare Function WritePrivateProfileString Lib "kernel32" Alias "WritePrivateProfileStringA" _ 
           (ByVal lpApplicationName As String, ByVal lpKeyName As Any, ByVal lpString As Any, 
            ByVal lpFileName As String) As Long

Const vgInifile = "monapplication.ini"

Function pIniLireParametre(vlEntete As String, vlNomParametre As String) As String

'---------------------------------------------------------------------------------------
' Procedure    : pIniLireParametre
' Description  : renvoi un paramètre depuis un fichier ini spécifié par vgIniFile
' Parameters   : vlNomParametre est le nom du paramètre à renvoyer
' Return       : le paramètre correspondant à vlNomParametre
'---------------------------------------------------------------------------------------
'
On Error GoTo Errsub
Dim vParam As String, vlLong As Long
vParam = String(255, 0)

vlLong = GetPrivateProfileString(vlEntete, vlNomParametre, "", vParam, 255, CurrentProject.Path & "\" & vgInifile)

If vlLong <> 0 Then vParam = Left$(vParam, vlLong)
pIniLireParametre = RTrim(vParam)

Exit Function

Errsub:
pIniLireParametre = ""

End Function
Function pIniEcrireParametre(vlEntete As String, vlNomParametre As String, vlValeurParametre As String) As Boolean

'---------------------------------------------------------------------------------------
' Procedure    : pIniEcrireParametre
' Description  : remplace le paramètre dans un fichier ini spécifié
' Parameters   : vlEntete est l'entête de la rubrique []
'                vlNomParametre est le nom du paramètre
'                vlValeurParametre est la valeur du paramètre
' Return       : N/A
'---------------------------------------------------------------------------------------
'
On Error GoTo Errsub
pIniEcrireParametre = True

WritePrivateProfileString vlEntete, vlNomParametre, vlValeurParametre, CurrentProject.Path & "\" & vgInifile
Exit Function

Errsub:
pIniEcrireParametre = False

End Function

Mise en œuvre de la persistance

Admettons un fichier Ini comportant plusieurs paramètres dont celui indiquant le répertoire du fichier de données.

[Donnees]
CheminData=C:\Users\fabrice\ApplicationData\data.accdb

La lecture se fera via l’instruction suivante :

vFichierData = pIniLireParametre("Donnees", "CheminData")

Il sera alors très simple de vérifier le chemin fourni et celui des tables attachées.

Pour écrire le paramètre on utilise cette instruction lors de la première installation :

pIniEcrireParametre "Donnees", "CheminData", "c:\Users\fabrice\ApplicationData\data.accdb"

Conclusion

En quelques commandes vous avez donné de la persistance à votre application et apporter un sérieux gain de confort à l’utilisateur.

 

Sélectionner un valeur connue dans une liste

Autant la sélection automatique d’un item dans une liste modifiable est facile grâce à une simple affectation, autant avec une liste classique c’est plus compliqué.

Je vous livre l’astuce consistant à mettre un peu de code dans une liste déroulante reprenant les valeurs de la liste.

Dans l’événement Après MAJ de la liste déroulante ou d’une zone de texte mettre le code VBA ci-dessous :

Dim i As Long
Dim i_save As Long
 
Me.lstMultiple.Selected(0) = True     'désélection de la liste multiple
 
For i = 1 To Me.lstMultiple.ListCount - 1  'parcours la liste multiple
    Me.lstMultiple.Selected(i) = False       
        'déselection de l'élement courant
    If (Me.lstMultiple.ItemData(i) = CStr(Nz(Me.lstRecherche, ""))) Then
       's'il est identique à ce que je cherche
       i_save = i  'je repère la ligne
    End If
Next
Me.lstMultiple.Selected(i_save) = True  
'en sortant je sélectionne la liste

lstMultiple est la liste classique et lstRecherche est la liste modifiable ou la zone de texte ou vous sélectionnez la valeur à trouver.

L’astuce consiste à parcourir la liste à la recherche de la valeur, d’en capter l’indice de la ligne pour l’affecter à cette même liste.

à bientôt pour une nouvelle astuce.

Astuce : Connaitre l’équivalent VBA d’une propriété.

Je vous livre une petite astuce simple pour connaître l’équivalent d’une propriété d’un formulaire ou d’un état en VBA :

En mode création, placez-vous que la propriété voulue, puis pressez la touche F1.

Vous aurez l’équivalent VBA de la propriété, son utilité et souvent un exemple d’utilisation VBA.

Bonne utilisation !

MS ACCESS : Afficher/Cacher le ruban à la demande

Cette fois-ci je vous livre l’une de mes astuces que j’utilise systématiquement dans toutes mes applications : Afficher/Cacher le ruban à la demande.

La méthode est simple, une variable globale permet de fixer l’état du ruban. Un raccourci dans une macro Autokey permet de changer l’état du ruban et une fonction VBA affiche ou cache le ruban suivant l’état de la variable.

Option Compare Database
Option Explicit
Dim StateRibbon As Boolean

Function DisplayRibbon()
' Auteur : Fabrice CONSTANS (MVP)
' Description : Affiche/cache le ruban
' ctrl+shift+R

Nz StateRibbon, False  ' 1er passage initialise à faux
' (ribbon invisible)

DoCmd.ShowToolbar "Ribbon", IIf(StateRibbon, acToolbarNo, acToolbarYes)

StateRibbon = Not StateRibbon  ' inverse la valeur

End Function

Le raccourci :

+^{R}  ExecuterCode DisplayRibbon()

Cacher le ruban permet de cacher également les boutons Restaurer/ Fermer ce qui donne une touche professionnelle à l’application.

MSACCESS : Déselection zone de liste

Lorsque vous utilisez une zone de liste sans sélection multiple, il peut arriver d’avoir besoin de désélectionner la ligne. Inutile de vous acharner sur la ligne sélectionnée avec votre souris, elle restera en surbrillance.

Je vous livre ici ma méthode pour enlever la sélection :

Dim itSel As Integer

Private Sub Form_Open(Cancel As Integer)
'initialise à -1 pour ne pas perturber la première sélection
itSel = -1 
End Sub

Private Sub Liste_Click()
'la selection est identique à la précédent
If Me.Liste.ListIndex = itSel Then
   Me.Liste.ListIndex = -1  'on déselectionne
   itSel = -1
Else
   'on fixe le choix pour la prochaine comparaison
   itSel = Me.Liste.ListIndex
End If

End Sub

La liste se nomme Liste. On déclare une variable globale au  formulaire, que l’on nomme itSel, elle permettra de conserver le précédent choix opéré, soit un entier positif pour une sélection et -1 pour la désélection.

Sur l’ouverture du formulaire on considère que rien n’est sélectionné et on attribue la valeur -1 à itSel. Lorsqu’on clique sur la zone de liste, on vérifie si le clic correspond à la sélection en cours au moyen de la propriété ListIndex.

Cette propriété retourne un entier de 0 à x ou x est le dernier item de la liste. Lorsque qu’on attribue une valeur à ListIndex l’item correspond est sélectionné, par contre si l’on met -1 aucune ligne n’est sélectionnée.

Simple et efficace.